Qu’est-ce que le handicap invisible ?

Handicap Invisible

 

On parle souvent du handicap invisible ? En effet 80% des personnes en situation de handicap souffrent d’un handicap invisible. Mais au fait, qu’est ce qu’un handicap invisible ?
Quels types de handicap cela concerne t-il ?  Quelles sont les problèmes au quotidien de ces personnes ? Comment se comporter et apporter de l’aide à une personne en situation de handicap invisible. Quelles idées reçues sont trop souvent entendus sur le handicap
(et oui pour ceux qui commence à bien nous connaître c’est mon petit combat : mettre à mal les idées reçues pour rendre notre monde plus inclusif) ?
Grâce à Handinorme, on vous explique tout sur le sujet. Promis ça vous prendra pas plus d’1m40 et vous pourriez même apprendre des choses… Go : On y va ? 

Caroline de la Team Picto Access 

 

Nous sommes tous sensibles aux handicaps quand ceux-ci sont apparents mais certaines personnes souffrent d’un autre type de handicap : le handicap invisible.

Un handicap invisible est un handicap qui n’est pas apparent. La personne peut avoir des difficultés d’interaction avec son entourage sans que ce dernier puisse comprendre qu’il s’agit d’un handicap.

Le saviez-vous ? 80 % des personnes en situation de handicap souffrent d’un handicap invisible, c’est-à-dire qui n’est pas détectable directement. Ce terme regroupe des handicaps très divers : Sensoriels, cognitifs, psychologiques, maladies chroniques.

D’une part parce que cet handicap est difficile à vivre au quotidien et d’autre part parce qu’il n’est pas reconnu en tant que tel par les autres.

La personne souffrant de handicap invisible n’est pas perçue comme souffrant d’une déficience par son entourage, ce qui peut l’isoler au quotidien et provoquer chez elle une souffrance psychologique.

Engager le dialogue pour parler de la souffrance qu’elle ressent au quotidien peut l’aider à se sentir comprise et à entamer les bonnes démarches pour l’aider.

 

finition des handicaps invisibles

Le handicap invisible peut par exemple être une déficience visuelle ou auditive, un trouble mental comme la schizophrénie ou la bipolarité, une dyslexie ou dyspraxie, une maladie chronique… Les troubles concernés sont extrêmement divers. La situation de handicap peut-être récente ou parfois passagère. La compensation du déficit est alors plus souvent incomplète du fait de la brièveté du temps d’apprentissage accordé. Dans le cas des personnes âgées, le handicap est souvent mal compensé.

La personne souffrant d’un handicap invisible a souvent des difficultés à se faire reconnaître par les autres comme handicapée. Les situations de handicap sont mal identifiées par son entourage qui ne comprend pas les difficultés qu’il peut rencontrer sur des tâches simples.

 

Quelles difficultés suite aux handicaps invisibles ?

La reconnaissance est la difficulté majeure rencontrées par ces personnes handicapées. L’absence de manifestations physiques visibles comme par exemple un fauteuil, engendre bien moins de sympathie à leur égard.

Cette non reconnaissance de son handicap par son entourage peut affecter sa santé mentale : l’incompréhension et le manque d’indulgence des personnes qui les entoure peut causer une grande détresse psychologique chez les personnes atteintes d’un handicap invisible.

De plus, le handicap invisible peut poser des problèmes lors de la vie en société ou dans les relations avec les autres. Une personne stationnée sur une place réservée aux personnes en situation de handicap qui semble pouvoir se déplacer normalement sera critiquée par les passants. Cependant, elle souffre peut-être d’une maladie chronique qui l’empêche de marcher sans être très vite fatiguée. C’est la même chose pour une personne utilisant les toilettes handicapé alors qu’elle n’est pas à mobilité réduite : peut-être souffre-t-elle de problèmes digestifs qui l’obligent à les utiliser en urgence.

 

Engager le dialogue sur la souffrance vécue par la personne en situation de handicap invisible permet de mieux la comprendre et de faire preuve de plus d’indulgence sur la douleur qu’elle vit au quotidien. Faire preuve de bienveillance et d’empathie peut l’aider à se sentir plus acceptée et à davantage verbaliser ses problèmes, pour trouver des solutions lui procurant un meilleur confort.
@Source : Article issu du site Handinorme & crédit illustration : http://norulla.deviantart.com

 

 

Téléchargez sans plus attendre l’application Picto Access pour découvrir et aussi partager l’accessibilité de vos lieux quotidiens. 

Ensemble construisons un monde accessible à tous !

Application disponible sur Google Play

Application disponible sur App Store

 

 Retrouvez sur notre blog d’autres articles sur le même sujet :

Au café Joyeux, le handicap n’en est pas un !

#10 idées reçues sur le handicap à combattre !

[FBW]

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *