Bandes podotactiles : à quoi servent-elles ? Comment les choisir et les poser ?

visuel : Les bandes d’éveil 
à la vigilance 
ou dalle podotactiles 
permettent aux 
personnes atteintes 
de déficience visuelle 
de détecter les objets 
ou obstacles.

 

 

L’accessibilité aux personnes en situation de handicap est mise en place par un ensemble de dispositifs présents dans les établissements recevant du public (ERP) et sur la voirie. Les bandes d’éveil à la vigilance ou surfaces podotactiles font partie de ces dispositifs : elles permettent aux personnes atteintes de déficience visuelle de détecter les objets ou obstacles. Comment les choisir et les installer pour respecter les normes ? Handinorme répond à toutes vos questions !

 

Handinorme : qui sommes-nous ?

 

Chez Handinorme, nous concevons et distribuons des produits pour l’accessibilité aux personnes en situation de handicap pour les établissements recevant du public (ERP). Nous proposons plus de 3500 produits pour adapter votre établissement et le mettre aux normes d’accessibilité : rampes d’accès, stationnement, cheminement, escaliers, signalétique, sanitaires ou encore ergonomie au travail. En cas de problématique spécifique, nous vous proposons également des produits sur-mesure pour répondre au mieux à vos contraintes.

Handinorme est avant tout une entreprise solidaire aux valeurs fortes : en vous proposant des produits choisis pour leur grande qualité et leur performance, nous cherchons à donner l’accès à tout pour tous !

 

Qu’est-ce qu’une dalle podotactile ? 

 

Les dalles ou surfaces podotactiles permettent de signaler un obstacle ou un danger aux personnes aveugles et malvoyantes (PAM). Aussi appelées bandes d’éveil à la vigilance, elles ont une texture spécifique pouvant être reconnue au toucher, en marchant dessus ou à l’aide d’une canne.

Les dalles podotactiles peuvent être placées à l’intérieur ou à l’extérieur. Elles existent en plusieurs matières : polyuréthane, résine méthacrylate, métal ou encore caoutchouc, adaptés à diverses utilisations. Il est également possible d’installer des clous podotactiles. Ces dispositifs sont obligatoires depuis 2005, suite à la loi pour l’accessibilité des ERP aux personnes handicapées.

La présence de bandes podotactiles est obligatoire dans plusieurs cas :

  • Sur les quais d’accès aux transports collectifs guidés, maritimes et fluviaux
  • Lors d’une traversée de voie routière ou ferrée
  • En haut d’une volée d’escaliers dans les espaces publics et sur la voirie
  • En amont et en aval des escaliers et plans inclinés mécaniques et tapis roulants dans les espaces publics ou sur la voirie

 

clous-podotactiles-traversee-voie

Ces clous podotactiles permettent de signaler la traversée de la rue.

 

Les dalles et surfaces podotactiles ne doivent pas être utilisées dans d’autres cas : cela est même interdit car dangereux. Implanter ce type de surfaces dans des lieux précis permet l’homogénéité du message transmis : il s’agit de l’éveil de la vigilance aux abords d’une zone de danger.

 

Les règles à respecter pour l’installation d’une dalle podotactile

 

La norme NF P98-351 définit les caractéristiques des bandes podotactiles ainsi que les exigences pour leur positionnement.

 

Quelle largeur pour une dalle podotactile ?

 

Il existe deux largeurs possibles pour les bandes d’éveil à la vigilance :

  • La largeur standard, de 58,75 centimètres, qui correspond à 8 plots dans le sens de la profondeur.
  • La largeur réduite, de 40 centimètres, qui correspond à alternativement 5 et 6 plots dans le sens de la profondeur. Cette largeur réduite est admise lorsqu’il n’y a pas la place suffisante pour implanter une bande podotactile de largeur standard, ainsi qu’en haut d’une volée de marches pour les IOP (Installations Ouvertes au Public) et les ERP (Etablissement Recevant du Public).

Les plots doivent toujours être disposés en quinconce, même lors de la pose de plusieurs dalles podotactiles accolées. De plus, l’écart entre les plots doit être de 75 millimètres.

 

Comment positionner une dalle podotactile ?

 

La surface podotactile doit être parallèle à la bordure du trottoir, du quai ou de l’obstacle.

Il faut laisser un espace de 50 centimètres entre l’obstacle à signaler et l’extrémité de la bande podotactile, qu’il s’agisse d’un escalier, d’un passage piéton, d’un quai de transport collectif ou autre. Cet espace, le pas de freinage, permet à l’utilisateur de s’arrêter s’il le souhaite. En extérieur, il faut appliquer strictement cette norme. En intérieur, les espaces sont plus restreints et les personnes ont tendance à marcher moins vite : on peut alors se contenter de laisser un pas de marche de 30 centimètres.

La bande podotactile doit également être contrastée par rapport au sol. Le choix des matériaux est important : certains peuvent rouiller ou casser.

 

dalles-podotactiles-interieure-escaliers

Il est obligatoire de positionner une bande podotactile en haut d’une volée de marche.

 

 

Comment choisir une bande podotactile ?

 

Il existe plusieurs types de dispositifs podotactiles : les dalles podotactiles, intérieures ou extérieures, ainsi que les clous podotactiles, à visser ou à coller. Chaque dispositif est à choisir en fonction de plusieurs paramètres : le fait qu’il soit implanté à l’intérieur ou à l’extérieur, le type de surface sur lequel il est collé, la fréquence du passage sur le dispositif, etc.

 

Les dalles podotactiles intérieures ou extérieures

 

Il existe des dalles podotactiles conçues pour une utilisation intérieure uniquement, extérieure uniquement, ou pour une utilisation mixte. Plusieurs matières sont proposées, étant chacune destinées à une utilisation différente : polyuréthane, résine méthacrylate, granulat minéral, caoutchouc ou encore métal.

Suivant le matériau utilisé, certaines dalles conviendront à une utilisation intérieure, comme notre dalle podotactile Watelin en polyuréthane. A l’inverse, la bande d’éveil à la vigilance Alularm en aluminium est adaptée à une utilisation extérieure. Certaines dalles podotactiles peuvent être placées en intérieur ou en extérieur.

 

Les colles pour dalles podotactiles

 

Pour la fixation, il existe trois types de colles pour dalles podotactiles, à choisir selon la matière de la dalle à fixer :

  • La colle bi-composante: elle doit être utilisée pour les dalles en polyuréthane. Elle est idéale pour les revêtements de sols en caoutchouc, bois, métal, béton, verre dépoli ou asphalte situés en intérieur ou extérieur.
  • La colle méthacrylate: elle est adaptée aux dalles en résine méthacrylate. Disponible en gros contenants, elle convient aux chantiers pour lesquels il faut poser de nombreuses dalles.
  • La colle méthacrylique color: elle sert à poser les dalles et rails en méthacrylique.

 

Les clous podotactiles : à visser ou à coller ?

 

Il existe deux types de clous podotactiles : des clous à coller ou à visser ou sceller.

Les clous podotactiles à coller conviennent à une utilisation en intérieur. Ils sont faciles et rapides à installer sur tous types de matériaux à l’aide d’une colle qui ne dégrade pas le support où ils sont fixés.

Les clous podotactiles à visser ou sceller peuvent quant à eux être utilisés en intérieur et en extérieur. Ils conviennent à un fort trafic en raison de leur solidité. Le support est cependant dégradé par leur installation en raison des trous devant être percés.

Pour en savoir plus sur la marche à suivre pour installer votre bande podotactile, vous pouvez consulter notre guide de pose pour dalles et clous podotactiles à sceller ou à coller.

 

 

emma-cauty- Chef de projet Rédaction web et SEO Emma Cauty- Chef de projet Rédaction web et SEO chez Handinorme

 

 

 

Retrouvez sur notre blog d’autres articles sur le même sujet :

 

Une belle collaboration qui démarre avec Evermaps !

 

Accessibilité des ERP : soyez vigilant au démarchage abusif

 

 

[FBW]

1 commentaire sur “Bandes podotactiles : à quoi servent-elles ? Comment les choisir et les poser ?

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *